5699757

De  Eric Caravaca

Bande Annonce

"Carré 35 est un lieu qui n’a jamais été nommé dans ma famille ; c’est là qu’est enterrée ma sœur aînée, morte à l’âge de trois ans. Cette sœur dont on ne m’a rien dit ou presque, et dont mes parents n’avaient curieusement gardé aucune photographie. C’est pour combler cette absence d’image que j’ai entrepris ce film. Croyant simplement dérouler le fil d’une vie oubliée, j’ai ouvert une porte dérobée sur un vécu que j’ignorais, sur cette mémoire inconsciente qui est en chacun de nous et qui fait ce que nous sommes."

What Else ?

Quelque chose de dérangeant...

Évidemment, on ne va pas voir ce documentaire la fleur au fusil avec l'envie de simplement passer un bon moment. On se doute que l'on va être bousculé, sorti de notre zone de confort et amené à réfléchir sur les non-dits dans les familles. Mais il y a là quelque chose de dérangeant à "laver son linge sale" en public.

517537Très vite, il m'a semblé que l'entretien, non j'emploierai plutôt le mot d'interrogatoire ici, allait être inégal en raison de l'état de forme précaire des parents (père qui décédera d'ailleurs pendant le tournage).

Si je comprends parfaitement la démarche du devoir de mémoire au sein des familles, des civilisations (parallèle repris largement dans le film avec la colonisation ou la propagande nazi), j'ai moyennement adhéré à la mise en accusation de la mère. Même si le ton employé n'est jamais cassant, ni insultant, voir cette vieille dame repoussée dans ses derniers retranchements a quelque chose de dérangeant...